C’est quoi l’autopartage ?

Il est souvent compliqué de trouver des voitures de location en cas de besoin. En réalité, ce sont la sécurité et les coûts élevés qui préoccupent la plupart des clients. L’autopartage est le mode de transport le plus répandu en ce moment, surtout en Europe. Cette pratique offre de nombreux avantages aussi bien pour le propriétaire que pour les utilisateurs. 

Quels frais englobe l’autopartage ?

Si le véhicule vous appartient, le système d’autopartage vous permet de réaliser une économie financière puisqu’il réduit de manière considérable les dépenses à payer périodiquement. En général, le propriétaire n’a qu’à payer les frais liés à l’assurance et à l’entretien. Néanmoins, ces frais ne sont pas assez lourds puisqu’il les déduit certainement à partir des frais de location. 

En revanche, c’est le client qui se charge des frais de déplacement et de carburant. Les éventuels péages sont également à la charge du client.  

Par ailleurs, ni le client ni le propriétaire n’a besoin de payer les frais de parking vu qu’ils sont gratuits. 

Quelle est la différence entre covoiturage et autopartage ?

En quelques mots, le covoiturage et l’autopartage sont des modes de transports récurrents ouverts à tous les voyageurs. Destinés à l’usage collectif, ils mettent à la disposition de sa clientèle un véhicule de location. 

D’abord, le principe du covoiturage se fait par le partage d’un véhicule, entre le conducteur et d’autres voyageurs pour un même trajet. Il faut bien noter que les frais de carburant sont à la charge des utilisateurs. 

Quant à l’autopartage ou voitures en libre-service, ce système de transport consiste à mettre à la disposition des abonnés un large choix de véhicules à moteur pour une utilisation régulière ou occasionnelle. Sachez que la durée d’utilisation des véhicules est limitée, mais le trajet est au choix. Ce mode de transport est ouvert aux particuliers, entreprises, associations… 

Quels coûts sont compris dans la formule autopartage ?

Avant de procéder à un autopartage, il est essentiel de prendre en compte certains  éléments variables liés aux coûts tels que le carburant, l’assurance et l’entretien de l’auto. 

D’abord, le propriétaire doit considérer le coût de la voiture. Sachez que le prix d’une voiture d’occasion s’élève jusqu’à 15 000 €. Si vous comptez obtenir une voiture neuve, alors, il faudra ajouter 10 000 € de plus. Quant aux locataires, le coût d’une location est de 15€/jour en moyenne. Le tarif d’une location mensuelle est donc d’environ 450€. 

Il faut aussi considérer le coût du carburant. En moyenne, un propriétaire qui ne partage pas son véhicule arrive jusqu’à la barre de 13 000 km/an. Pour le cas d’un véhicule citadin, sa consommation est de 4,3 litres pour 100 km, donc, il doit débourser au moins 616 €/an. Pour les locataires, notez qu’ils doivent payer la somme correspondante à leurs trajets. Entre autres, s’ils roulent à 5 000 km/an, le coût du carburant est à peu près 215 €/an.  

En ce qui concerne l’assurance, c’est le propriétaire qui s’en occupe. Si vous êtes locataire, vous économisez quelques centaines d’euros puisque le frais d’assurance est de 800 €/an environ. 

Enfin, si vous êtes propriétaire, n’oubliez pas de prendre en considération le coût de l’entretien auto. Le tarif annuel d’un entretien auto atteint les 98 € ou plus. 

En somme, si on ne compte pas le prix de la voiture, le propriétaire doit dépenser au moins 1514 €/an, tandis que l’abonnement annuel est d’environ 665 €.  

Comment ça marche l’autopartage ?

Le système d’autopartage se fait en toute simplicité. Il suffit d’établir un accord écrit et signé par les deux parties. 

Si l’abonné est en accord avec les règles de fonctionnement, il peut tout de suite signer le contrat. Puis, il peut réserver son véhicule et l’utiliser en toute prudence. Après chaque course, il s’engage à noter ses trajets. Les comptes se feront tous les mois ou en fin d’année, mais cela dépend du contenu du contrat. 

Laissez un commentaire